Jon Kabat-Zinn,
l'homme qui déplace des montagnes depuis 40 ans

En 1979, la conception erronée d’une séparation corps-esprit dominait chez ceux qui pratiquaient la “médecine classique”. C’est alors que Jon Kabat-Zinn fonda la Clinique de Réduction du Stress, au sein de la faculté de médecine de l’Université du Massachusets et qu’il lança le programme de réduction du stress en 8 semaines, (ou MBSR).

A l’époque, très peu de scientifiques, de médecins et cliniciens auraient pu prédire l’expansion foisonnante extraordinaire de ce travail, mené par cet homme exceptionnel qui a su s’entourer de non moins extraordinaires collègues. Aujourd’hui, 11 avril 2017, le mot « mindfulness » génère 62 200 000 résultats dans un moteur de recherche sur la toile. La pleine conscience se diffuse aujourd’hui dans tous les domaines de la vie privée et publique, dans de nombreux pays.

Durant ces quarante ans, l’engagement infaillible, l’intelligence, et la générosité transmises par Jon Kabat-Zinn à travers chacune de ses activités, dont les groupes, les conférences et les publications, ne peuvent qu’inspirer admiration et profonde gratitude. En 1979, il n‘y avait que des convictions personnelles pour s'engager sur cette voie. En 2017, les évidences empiriques et scientifiques des bienfaits de la pleine conscience abondent.  Remarquons encore combien nous savons peu sur le travail initial colossal et silencieux de Jon Kabat-Zinn, accompli telle une fourmi, pour aboutir à cette «traduction» des apports bouddhistes adaptés en termes laïcs. Grâce à ce précurseur, des millions de personnes expérimentent des changements profonds les orientant vers le mieux-être et l'envie de diffuser cela vers les autres. 

Aller sur la page de Jon Kabat-Zinn